Mon chauffe-eau ne fournit pas ou peu d'eau chaude

ballon d'eau chaude

Le problème du chauffage de l’eau est donc lié à une panne du chauffe-eau. Toutes les pannes ne nécessitent pas forcément le remplacement de votre chauffe-eau. Commencez par mettre votre chauffe-eau en marche forcée pour pouvoir vérifier d’où vient le problème. Pour les chauffe-eaux électriques commencez par vérifier que le contacteur est en marche, cela peut paraître stupide mais il arrive que celui-ci se coupe, arrêtant le processus de réchauffage de l’eau.

Vérifiez également que le courant passe dans le thermostat. Si l’eau est tiède, vérifiez qu’il n’y a pas de fuite en contrôlant la température du tuyau d’eau chaude (celui-ci doit être froid). Quel que soit votre problème de chauffe-eau, si suite au détartrage et à la vidange de votre chauffe-eau celui-ci continue d’être défaillant, l’intervention d’un spécialiste sera absolument nécessaire pour le remplacement de la pièce défaillante ou du chauffe-eau dans sa totalité.

Vérifiez en priorité que le chauffe-eau est bien connecté au circuit (chauffe-eau électrique). Planifiez un éventuel détartrage et une vidange de l’équipement. Si le chauffe-eau ne « repart » pas, contactez un pro pour un dépannage.

Mon eau est sale, rouge voire malodorante.

Autre problème lié à la défaillance d’un chauffe-eau, l’obtention d’une eau de mauvaise qualité, trouble, rougeâtre voire dans certains cas malodorante. Ces problèmes doivent être pris en considération car ils peuvent avoir des conséquences sanitaires graves. Pour une eau malodorante, la simple augmentation du thermostat peut suffire à éradiquer le problème.

Dans les autres cas, liés à un mauvais entretien ou une usure de la cuve, la vidange et le nettoyage de la cuve seront nécessaires. Pour plus de sécurité, et surtout pour avoir un diagnostic sur l’état de votre cuve, cette opération peut être confiée à un professionnel.

La mauvaise qualité de l’eau est souvent liée à un mauvais réglage du thermostat. Pensez à l’augmenter. Pour plus de sécurité vidangez la cuve et contactez un pro pour un diagnostic complet du chauffe-eau.

Prestations d'urgence

Depuis un arrêté du 24 janvier 2017, un devis est obligatoire pour les dépannages à domicile, y compris pour les petits montants. Le devis est établi en deux exemplaires et mentionne obligatoirement la TVA, la somme globale à payer, les éventuels frais de déplacement, le décompte détaillé de chaque prestation et produit. Le devis peut être payant, mais dans ce cas, le client doit être informé de ce coût avant l’établissement du devis.

De plus, avant de téléphoner en urgence à un plombier, il est conseillé de prendre le temps de consulter son site internet. En effet, ses tarifs doivent y figurer. Mais l’idéal est d’anticiper et d’avoir préparé les coordonnées d’au moins deux artisans spécialisés dans la plomberie sanitaire à joindre pour un dépannage rapide.

Le tarif horaire d’un plombier est compris entre 65 € et 160 €, selon le type de travail, l’heure de la journée ou le lieu d’intervention. En effet, dans les grandes villes et à Paris surtout, le coût du dépannage d’urgence est globalement plus élevé que dans le reste du territoire. En supplément, une majoration de nuit et jour férié entre 30 % et 50 % peut être appliquée.

Chauffe eau en panne

logo laroce

Plus d’eau chaude c’est la panique. Que faire lorsque mon chauffe-eau tombe en panne ? Doit-on forcément le remplacer ? Que faire en fonction de quelle panne ? Locataire, propriétaire qui doit régler la note ? Quel professionnel contacter pour quelle intervention ? Petit manuel de survie pour résister à votre panne de chauffe-eau.

Grand classique des pannes, la panne de chauffe-eau peut-être terriblement handicapante à vivre au quotidien, surtout en période d’hiver.  Voici quelques bons réflexes à adopter pour régler au plus vite votre panne.

Cette liste de questions essentielles, et leurs réponses vous aidera à avoir les bons réflexes en cas de panne de chauffe-eau.

  • Panne de chauffe-eau : quels premiers réflexes avoir ?
  • Mon chauffe-eau ne se rallume pas
  • Mon chauffe-eau ne fournit pas ou peu d’eau chaude
  • Mon eau est sale, rouge voire malodorante
  • Mon chauffe-eau doit être remplacé, qui paie ?
  • Panne de chauffe-eau thermodynamique
  • Panne chauffe-eau : le débit d’eau chaude est très faible
  • Panne chauffe-eau : quand réparer ? Quand le remplacer ?
Prestation Prix
Contrat d’entretien chauffe-eau gaz ou électrique Entre  100 €  et 200 € HT
Contrat d’entretien chauffe-eau thermodynamique Entre  130 € et 200 € HT
Tarif horaire plombier ou chauffagiste Entre 40 et 70 € HT

Mon chauffe-eau doit être remplacé, qui paie ?

capacité chauffe eau

Rappelons que les chaudières et chauffe-eaux au gaz doivent être entretenus au moins une fois par an par les locataires. Ainsi si une panne survient suite à une négligence d’entretien (par exemple si la révision annuelle n’a pas été assurée pour des modèles gaz) ou si les recommandations d’entretien n’ont pas été honorées pour les modèles électriques (changement de certaines pièces, vidanges tous les 2-3 ans et remplacement du groupe de sécurité tous les 5 ans) les locataires se devront d’assumer le remplacement de l’équipement.

Dans les autres cas de figures, les petites réparations incomberont aux locataires tandis que les propriétaires se doivent d’assumer le remplacement total du chauffe-eau en cas de panne.

L’entretien du chauffe-eau est à la charge du locataire. Ce dernier doit être réalisé au moins une fois par an. En cas de panne ou de dysfonctionnement lié à une négligence d’entretien, ces derniers devront assumer les réparations.

Chauffe eau thermodynamique

chauffe eau thermodynamique

Panne de chauffe-eau thermodynamique

Une panne de chauffe-eau électrique reste généralement moins problématique qu’une panne de chauffe-eau thermodynamique. Innovant, ce type de chauffe-eau nécessite des connaissances et compétences particulières. En cas de panne d’un chauffe-eau thermodynamique, le technicien vérifie d’abord l’évaporateur. Un défaut d’entretien peut causer différents problèmes dont une pression plutôt faible au niveau du circuit de réfrigération ou un ventilateur qui tourne au ralenti. Dans ces deux cas, votre évaporateur peut être en partie bouché ou gelé. Le nettoyer soigneusement permettra de régler le souci. Plus grave, si les sondes ou le ventilateur ne fonctionnent plus, seul un technicien pourra intervenir pour les remplacer. Différentes manipulations sont à réaliser et un réglage précis doit être effectué pour que vous puissiez continuer à économiser sur votre facture énergétique.

Au niveau de l’entretien, vidanger est conseillé lorsque les températures risquent de dégringoler en dessous des 0°C ou si le chauffe-eau est non utilisé et exposé au gel durant un certain temps.

Une panne de chauffe-eau thermodynamique peut être réglée assez rapidement si le problème provient de l’obstruction de l’évaporateur ou des grilles de ventilation ; un technicien doit intervenir pour tout remplacement de pièce. Pour que le système complexe des chauffe-eau thermodynamiques puisse continuer à utiliser l’énergie renouvelable, de bons réglages sont nécessaires.

le débit d'eau chaude est très faible

Lorsque l’eau ne coule presque plus, le tartre est souvent la cause de baisse de pression. Pour réaliser un détartrage dans les règles, la première opération consiste à vidanger son chauffe-eau. Une fois bien nettoyé, le corps de chauffe devrait jouer à nouveau parfaitement son rôle.

Pour vidanger votre chauffe-eau gaz ou autre, disjonctez votre installation électrique pour des raisons de sécurité avant de couper l’arrivée d’eau. Laissez la cuve se vidanger en récupérant l’eau dans des contenants suffisamment grands ! Lorsque la cuve est vide, enlevez la bride pour pouvoir effectuer le détartrage de la résistance à l’aide d’un chiffon humide ou d’une paille de fer en fonction de la dureté du calcaire. Terminez en remplaçant le joint de bride usé par un neuf. Vous verrez si le problème du ballon d’eau chaude est résolu une fois qu’il sera remis en route et après 24 h de chauffe. Parallèlement, le tartre peut aussi s’être accumulé dans la tuyauterie et les robinets. Ce point doit être vérifié. Si le problème persiste, vous n’aurez d’autre choix que de faire venir un artisan qualifié qui vérifiera les différentes pièces dont le robinet du groupe de sécurité et le réducteur de pression.

Vidanger un chauffe-eau ou autre reste simple pour un particulier mais cette opération ne résout pas tous les problèmes et il est parfois judicieux de faire intervenir un professionnel avant que le problème ne s’aggrave. Quelle que soit l’énergie utilisée par le  ballon d’eau chaude sanitaire, seul un plombier peut vérifier chaque pièce.

Panne chauffe-eau : quand réparer ? Quand remplacer ?

Vous n’avez plus d’eau chaude ? Le débit est très faible ? Une panne de chauffe-eau électrique ou une panne de chauffe-eau gaz peut être plus ou moins grave.

Le remplacement complet de l’appareil lui-même est conseillé si le ballon d’eau chaude a plus de 10 ans, si des signes de corrosion apparaissent, si des fuites sont constatées au niveau du corps de chauffe ou si le contacteur jour nuit ne fonctionne plus et ne permet donc plus de bénéficier des avantages des heures creuses. Les fuites peuvent aussi provenir d’un joint de bride défaillant ou de raccordements mal réalisés. Le diagnostic d’un professionnel peut vous éviter de changer votre chauffe-eau pour rien.

Le remplacement d’une pièce s’impose lorsque le problème ne vient ni du tartre, ni d’un encrassement. Si le problème persiste après vidange du ballon et détartrage du corps de chauffe, la résistance, le réducteur de pression ou le contacteur jour nuit est certainement en cause et devront être remplacés. Là encore, prendre l’avis d’un professionnel est important. Mieux vaut ne pas s’attaquer à ce problème soi-même pour éviter un dégât des eaux ou la dégradation d’une pièce essentielle de l’appareil. Ne pas réparer seul s’impose sur ce type de système.

Lorsque le problème rencontré s’annonce difficile à résoudre et si vous n’êtes pas bricoleur, faites appel à un professionnel. Il vous conseillera sur la conduite à tenir et vous dépannera selon vos préférences.

pensez au contrat d’entretien

Prix de l'installation et du remplacement d'un chauffe-eau

ballons d'eau chaude

Le prix de l’installation ou du remplacement d’un chauffe-eau varie considérablement. Plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte.

  Prix minimum Prix moyen Prix maximum
Installation simple de chauffe-eau 300 € 350 € 400 €
Installation chauffe-eau gaz de 8,7kW 550 € 715 € 880 €
Installation chauffe-eau électrique de 50 à 200L 660 € 935 € 1210 €
Main d’œuvre installation chauffe-eau solaire 1500 € 2250 € 3000 €
Installation complexe de chauffe-eau 2500 € 2900 € 3300 €
Installation d’un chauffe-eau solaire 7370 € 8195 € 9020 €

Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix des sites internet.

Prix de l'installation d'un chauffe-eau

Lors que vous remplacez l’ancien chauffe-eau, il faut, procéder à la dépose de l’ancien,  à son évacuation dans le respect des normes environnementales et légales aux décharges agrées. Passer par un professionnel pour réaliser ces opérations de travaux de remplacement de chauffe-eau. Ce dernier vérifiera aussi l’état de ces différents organes avant de faire l’installation du nouveau chauffe-eau, afin de garantir un travail bien réalisé et une installation qui dure dans le temps. Côté budget, le prix de la main d’œuvre pour un remplacement de chauffe-eau est estimé à 300 € HT en moyenne. À cela devra bien sûr s’ajouter le prix de l’installation du nouveau chauffe-eau.

L’installation et le remplacement de chauffe-eau dans un logement de plus de 2 ans vous permettent de bénéficier d’une TVA réduite sur le matériel et la main d’œuvre. Pour bénéficier de cette TVA réduite à 10%, il est nécessaire de faire réaliser vos travaux de pose et de remplacement par un professionnel. Si vous achetez vous-même votre chauffe-eau, le taux normal de TVA, à savoir 20%, vous sera facturé.

Les prix de l’installation d’un chauffe-eau

L’installation d’un nouveau chauffe-eau va dépendre en grande partie de la proximité des réseaux nécessaires à son installation, à savoir l’électricité, l’arrivée d’eau froide, les départs d’eau chaude vers les salles de bains, les toilettes dotées de lavabos et la cuisine, ainsi que l’évacuation pour l’eau rejetée par le groupe de sécurité.

  • Pour une installation simple, si tous les réseaux sont déjà présents dans la pièce, comptez environ 300 à 500 € de main d’œuvre.
  • Pour une installation complexe, à savoir si les réseaux d’eau, d’évacuation et de gaz sont à prolonger au-delà de 10 mètres, comptez jusqu’à plus de 3000 euros de main d’œuvre.

Le prix de l’installation va également dépendre de la technologie et de l’énergie de votre nouveau chauffe-eau.

  • Le prix de l’installation d’un chauffe-eau solaire est ainsi compris entre 6700 euros et 8200 euros HT dont 5200 euros de fourniture. Le prix de la main d’œuvre sur une telle installation est compris 1500 euros et 3000 €.
  • Le prix de l’installation d’un chauffe-eau électrique est d’environ 1100 euros HT dont 300 à 350 € de main d’œuvre, pour des ballons allant de 50 à 200L.
  • Le prix de l’installation d’un chauffe-eau gaz de 8,7 KW est d’environ 900 € HT dont 300 € de main d’œuvre.

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif, et ne représentent en rien une valeur de référence. Les tarifs peuvent différer en fonction de la zone géographique, de la difficulté du chantier et du niveau de gamme des équipements. Les moyennes sont calculées à partir de différentes demandes de devis passées auprès de professionnels et de devis indicatifs de sites spécialisés dans le chiffrage.

Installation et remplacement de chauffe-eau

Le chauffe-eau est l’un des équipements essentiels à l’hygiène et au confort dans la maison. Si son entretien n’est pas nécessairement compliqué, il n’en reste pas moins qu’il doit être réalisé avec régularité et sérieux. En effet, tous les chauffe-eau finissent par s’user. De fait, il est ainsi généralement recommandé de remplacer un chauffe-eau au bout de 10 ans et tous les 5 ans pour ce qui est du groupe de sécurité de l’équipement.

Si vous procédez à la rénovation d’un logement, lors de la construction d’une nouvelle maison, ou lorsque vous décidez de changer d’énergie, du fioul au tout électrique par exemple, il est nécessaire d’installer un chauffe-eau ou de remplacer l’existant. Voici en détails ce que cette opération vous coûtera.

A tenir compte

De multiples facteurs entrent en compte dans le prix du remplacement d’un chauffe-eau, à commencer par le coût du nouveau chauffe-eau. Ce premier élément est des plus importants, car la gamme de produits est grande et les montants varient en fonction des marques, et bien entendu des garanties souscrites, du type de chauffe-eau (instantané, ou à accumulation), mais aussi de l’énergie du chauffe-eau et de sa technologie de chauffer l’eau (électricité, gaz, fioul, solaire, thermodynamique, etc.) et de la contenance de son ballon d’eau. Cette dernière est à déterminer au cas par cas et dépend essentiellement du nombre d’habitants dans la maison et de ses équipements, car une baignoire entraînera une consommation d’eau chaude bien plus grande qu’une douche.

Notez que s’il vaut mieux ne pas sous-évaluer la contenance du chauffe-eau pour ne pas être à court d’eau chaude chaque matin après la douche des deux premiers enfants, mieux vaut également ne pas trop le surévaluer non plus, pour éviter une surconsommation inutile. N’hésitez pas à demander à un vendeur ou mieux, faire étudier cela par un pro.

En plus de ces paramètres pouvant influer sur le prix, et de la prestation d’installation et d’enlèvement de l’ancien chauffe-eau dont le montant peut varier d’un professionnel à l’autre, il existe d’autres facteurs entrant en compte dans le budget de l’opération. Le lieu des travaux, par exemple, peut faire varier le coût d’une installation ou d’un remplacement de chauffe-eau, car les tarifs des professionnels ne sont pas les mêmes dans toutes les régions. De plus, la distance à parcourir par le professionnel pourra être facturée en plus si elle est grande. À noter également, les chantiers difficilement accessibles pourront entraîner un surcoût du prix d’installation ou de remplacement de chauffe-eau.

Exemple de devis remplacement chauffe-eau électrique

Ce devis remplacement de chauffe-eau électrique, réalisé par un artisan, définit des prix précis pour le remplacement d’un chauffe-eau électrique 150 litres tout compris avec enlèvement de l’ancien et mise en service du nouveau. Idéal lorsque l’on souhaite chiffrer précisément son projet.

Devis remplacement chauffe-eau électrique

Détails Pose Fournitures TVA Total HT
Chauffe-eau blindé vertical mural monophasé 150 litres THERMOR GARANTIE 5 ANS pièces et cuve + groupe de sécurité et raccords  300.00 550.00 0.00 850.00
Déplacement / déchetterie Forfait 45.00 0.00   45.00
Acompte à verser lors de la commande 30%
Solde au début des travaux
Durée de validité du devis 30 jours
Sous-Total                                                                                                                                        895.00 €
TVA                                                                                    10%
Total TTC                                                                                                                                              984.50 €

Exemple de devis remplacement chauffe-eau électrique

Vous devez remplacer votre ancien chauffe-eau et installer un chauffe-eau. Le chauffe-eau électrique reste le mode de production d’eau chaude le plus utilisé car le moins onéreux à l’achat.

Ce devis remplacement de chauffe-eau électrique, réalisé par un artisan, définit des prix précis pour le remplacement d’un chauffe-eau électrique 150 litres tout compris avec enlèvement de l’ancien et mise en service du nouveau. Idéal lorsque l’on souhaite chiffrer précisément son projet !

Choix et tarifs

Il existe différentes options lors du remplacement de son ancien chauffe-eau par un neuf. Les technologies sont plus ou moins évoluées. Certaines sont associées aux énergies renouvelables. D’autres font appel à l’énergie électrique et aux énergies fossiles. Les premières garantissent un rendement optimum et des économies intéressantes sur la durée. Les autres solutions sont accessibles à tous les budgets mais représentent un investissement moins rentable.

Les principaux avantages du chauffe-eau électrique résident dans sa facilité de pose, sa forme compacte s’adaptant aux petits espaces et sa capacité puisqu’il peut contenir différents volumes d’eau. S’il fonctionne en heures creuses, le coût de l’électricité est moins élevé.
Le matériel installé dans notre exemple de devis de remplacement sanitaire ne concerne pas un chauffe-eau instantané mais un chauffe-eau à résistance « thermoplongeur » avec protection anticorrosion et isolation renforcée. Il s’agit d’un chauffe-eau à accumulation, aussi appelé cumulus.

Les budgets

L’exemple de devis de remplacement d’un chauffe-eau électrique présenté ici donne des informations sur l’installation d’un chauffe-eau de 150 litres de marque Thermor. L’installation, tout compris, comprend la dépose et l’évacuation de l’ancien chauffe-eau et la mise en service du nouveau. Le budget global fait état d’un montant HT de 350,00 € pour la fourniture du matériel et de 125,00 € pour la main d’œuvre. Les travaux sont exécutés en 1 journée. Apparaît en plus un forfait « dépose en déchetterie de l’ancien matériel ». Le prix de ce forfait est de 45 €.

  • Concernant le coût d’achat hors pose, le prix d’un chauffe-eau électrique instantané se situe entre 250 € et 700 €. Le prix du mini chauffe-eau, de faible capacité, varie de 180 € à 400 € et celui du chauffe-eau à accumulation (cumulus) de 250 € à 1 500 €.

Le budget du matériel est compris dans la moyenne de prix calculée en se basant sur le montant de différents devis de remplacement d’un chauffe-eau électrique. Le prix de la pose est compétitif puisque le coût d’installation d’un chauffe-eau électrique est estimé entre 400 € et 600 €.

Étape par étape

Le devis remplacement de chauffe-eau électrique réalisé par notre partenaire artisan plombier atteint le montant total de 510 € TTC. Le prix de l’ensemble fourniture et main d’œuvre est de 475 € HT. Cet exemple de devis remplacement chauffe-eau électrique fait apparaître différentes étapes d’installation.

Étape 1 du devis remplacement d’un chauffe-eau électrique : vidange du ballon d’eau chaude

Deux solutions sont proposées par les fabricants : soit vider le cumulus en prenant un bain ou en effectuant des travaux ménagers, soit ouvrir le robinet de purge positionné sous le ballon. Il est indispensable de couper le courant et l’alimentation d’eau au niveau de la vanne d’arrêt de l’appareil avant de procéder à la vidange.

Étape 2 du devis : ôter les branchements et dépose du chauffe-eau

Les branchements électriques se situent sous le chauffe-eau, sous un capot plastique. L’élément à mettre hors circuit est le thermostat. Trois fils sont débranchés : le fil de masse, le fil neutre et la phase.

La prochaine étape mentionnée sur le « devis remplacement de chauffe-eau électrique » consiste à démonter le groupe de sécurité et le siphon.
Différentes connaissances en électricité sont nécessaires. Il peut être obligatoire de dévisser ou de retirer certains éléments comme le vase d’expansion ou le mitigeur thermostatique.

Étape 3 du devis : installation du nouveau cumulus

La cuve doit être installée en tenant compte de la place des goujons. Le transport et la pose du cumulus sont plus simples à deux. Si le nouveau ballon est plus volumineux que l’ancien vous devez vous assurer par avance que l’espace est suffisant et qu’il reste suffisamment de marge de chaque côté. Le chauffe-eau électrique se pose à la verticale contre le mur. Un trépied peut être nécessaire si le poids du ballon d’eau chaude plein est trop important et risque « d’écraser » le mur.

Notre exemple de devis de remplacement de chauffe-eau électrique met en relief les caractéristiques du chauffe-eau au niveau de l’isolation. Doté d’un thermostat mécanique et blindé, il permet jusqu’à 8 % d’économie par an. Sa classe énergétique est C.

Étape 4 : raccord du nouveau chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau, nouvellement installé, doit être relié au réseau hydraulique et au réseau électrique. Différents éléments sont raccordés en fonction de l’installation, les plus courants étant le vase d’expansion, le réducteur de pression, les raccords diélectriques, l’arrivée d’eau et la sortie d’eau chaude, le groupe de sécurité et le siphon, les fils de masse, neutres et d’alimentation.

Étape 5 : mise en service de l’appareil

Une température de consigne doit être affichée sur le thermostat du chauffe-eau à accumulation avant toute autre opération. Le cumulus est parfaitement fixé et stable. Un joint filasse garantit la qualité des raccords hydrauliques et le mitigeur thermostatique est à la température idéale. Vous pouvez alors ouvrir l’alimentation d’eau et le robinet thermostatique puis remettre le courant.

Top 3 des chauffe-eau les économiques

Votre eau est de moins en moins chaude. La quantité produite est de moins en moins satisfaisante. De la rouille et du calcaire est présente dans votre vieux chauffe-eau au gaz. Ces signes indiquent qu’il est temps de changer.

Type de chauffe-eau Prix
Prix d’un chauffe-eau électrique entre 150 € et 1500 € TTC
Prix d’un chauffe-eau thermodynamique sur air ambiant entre 1 300 et 2 000 € TTC
Prix d’un chauffe-eau sur air extérieur entre 2 000 € et 2 200 € TTC
Prix d’un chauffe-eau sur air extrait entre 2 400 € et 3 500 € TTC
Prix d’un chauffe-eau solaire individuel entre 3 800 et 5 500 € TTC

Pour vous permettre de trouver le chauffe-eau le plus économique, ce guide va répondre à ces trois questions :

  • Quels sont les chauffe-eau électriques les moins chers du marché ?
  • Quels sont les chauffe-eau thermodynamiques ultra économiques à l’usage ?
  • Quels sont les chauffe-eau indépendants les moins chers du marché ?

Les chauffe-eau électriques les moins chers du marché

Le chauffe-eau électrique coûte entre 150 € et 1500 € TTC. La dimension du réservoir ainsi que la marque ont une influence sur le prix. Pour faire l’acquisition d’un chauffe-eau de faible capacité, il faut compter entre 180 € et 400 € TTC, la fourchette de tarif la plus basse du marché des chauffe-eau à destination des particuliers.

Les chauffe-eau électriques sont moins encombrants que les autres types de chauffe-eau. Ils trouvent donc leur place dans les espaces les plus restreints, comme les petits studios.

Autre avantage des chauffe-eau électriques, ils sont faciles à installer. Toutefois, faire appel à un artisan est la garantie de travaux bien réalisés. De plus, le professionnel peut vous aider à bien dimensionner la cuve du nouvel appareil. Vous aurez ainsi la certitude d’avoir un appareil parfaitement adapté à vos besoins.

  • Le prix moyen de la main d’œuvre pour un remplacement de chauffe-eau s’établit aux environs de 200 € HT. Les tarifs dépendent de la complexité de l’installation et des prix pratiqués par l’artisan. Comparer au moins trois devis permet de trouver un spécialiste au meilleur rapport qualité-prix.

Les chauffe-eau électriques sont les chauffe-eau les moins chers à l’achat. En revanche, ils sont coûteux sur le long terme. Ils sont donc plutôt adaptés pour des foyers d’une ou deux personnes ou pour un usage occasionnel, comme dans le cas d’une résidence secondaire. Pour limiter leur consommation, les appareils doivent être placés dans une pièce bien isolée.

Autre élément à prendre en compte, lors de l’achat d’un chauffe-eau électrique, pour avoir une température de l’eau agréable, il faut attendre environ 8 heures.

Une alternative existe, cependant, le chauffe-eau instantané. Attention, la consommation électrique d’un appareil chauffant l’eau à la demande est encore plus élevée. Il est, d’ailleurs, nécessaire d’avoir un compteur électrique suffisamment puissant. Ainsi, pour un chauffe-eau de 7,3 Kw, un chauffe-eau permettant de prendre une douche, il faut un compteur de 32 ampères.

Il existe également des chauffe-eau gaz et électrique instantanés.

Avec un prix d’appel à 250 €, le chauffe-eau électrique est la solution la plus économique à l’achat. Mais ce n’est pas un investissement rentable sur le long terme, car l’électricité est actuellement l’énergie la plus coûteuse.

Les chauffe-eau thermodynamiques ultra économiques.

Les chauffe-eau thermodynamiques sont plus onéreux que les chauffe-eau électriques. Leur prix varie, selon la technologie employée. Les chauffe-eau sur air ambiant coûtent entre 1 300 € et 2 000 € TTC. Les chauffe-eau sur air extérieur coûtent entre 2 000 € et 2 200 € TTC. Enfin, les chauffe-eau sur air extrait coûtent entre 2 400 € et 3 500 € TTC.

Plus chers à l’achat, les chauffe-eau thermodynamiques sont des chauffe-eau les plus économiques. Ils consomment, en effet, en moyenne 3 fois moins d’énergie que les chauffe-eau électriques classiques.

Le chauffe-eau thermodynamique est également appelé cumulus thermodynamique. Cet appareil produit l’eau chaude, en captant les calories présentes dans l’air. Son fonctionnement est donc similaire à celui d’une pompe à chaleur.

L’air intérieur de la maison est utilisé en cas de chauffe-eau sur air ambiant. Le chauffe-eau thermodynamique peut également utiliser les calories de l’air extérieur grâce à des orifices d’aspiration et de rejet d’air. Ces orifices débouchent alors en façade ou en toiture. Enfin, le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait est capable de ventiler le logement en plus de chauffer l’eau. Attention, quel que soit son mode de fonctionnement, le chauffe-eau thermodynamique a besoin d’un appoint en électricité pour chauffer l’eau.

Le chauffe-eau thermodynamique a donc de nombreuses qualités. Quelques petits bémols sont cependant à relever.

Le ventilateur du chauffe-eau thermodynamique peut s’avérer bruyant.  Vous pourrez pallier cet inconvénient en disposant d’une pièce de stockage close et située à l’écart des espaces nuit de la maison.

D’autre part, l’installation d’un tel chauffe-eau nécessite de respecter certaines contraintes en termes de volume. En effet, si l’air est puisé directement dans la pièce, celle-ci doit faire plus de 20 m3 et être non chauffée. Dans le cas contraire, l’air devra être pris en dehors de la pièce.

Côté budget, des aides de l’État comme le crédit d’impôt de 30 % sur le coût du matériel, la prime énergie, une TVA écologique à 5,5 % au lieu de 20 % permettent d’amortir plus rapidement le surcoût de ce type de chauffe-eau. L’installation doit se faire dans une habitation, maison individuelle ou appartement, achevée depuis plus de 2 ans. De plus, l’intervention d’un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est obligatoire.

En revanche, aucun coup de pouce financier n’est prévu dans le neuf. Mais, le chauffe-eau thermodynamique contribue à l’atteinte des objectifs de la réglementation thermique actuellement en vigueur, la RT 2012. En effet, ce chauffe-eau, contrairement au chauffe-eau à gaz, n’émet aucun gaz à effet de serre.

Avec un coût moyen de 2500 €, le chauffe-eau thermodynamique reste abordable. Il permet de diviser par trois sa facture d’énergie par rapport à un chauffe-eau classique. Et dans l’ancien, des aides de l’État à la transition énergétique viennent diminuer le montant de la facture.

Les chauffe-eau solaires des frais de chauffage divisé par 2

Les chauffe-eau solaires indépendants également appelés CESI, avec un prix moyen compris entre 4 000 € et 6 000 €, sont des équipements nécessitant un budget plus important à l’achat.

En revanche, ils sont particulièrement économiques à l’utilisation. En effet, le coût du chauffage de l’eau est divisé par deux par rapport au chauffe-eau classique. La consommation électrique n’est en général pas nulle car une pompe à chaleur enclenche la circulation du fluide caloporteur. Il est, cependant, possible de se passer totalement d’électricité en utilisant le phénomène de la thermo circulation, c’est-à-dire la tendance du liquide chaud à monter du fait de sa plus faible densité par rapport au liquide froid. Mais, dans ce cas, le ballon doit être installé au-dessus des capteurs. Une telle configuration n’est pas toujours possible et peut être inesthétique.

Lors de l’établissement du budget pour son chauffe-eau solaire, il ne faut pas oublier les frais d’installation. Cette installation étant complexe, le coût de la main d’œuvre est élevé, entre 2 000 et 3 500 € TTC. N’hésitez donc pas à solliciter plusieurs installateurs, pour trouver le meilleur prix.

Dans l’ancien et comme pour le chauffe-eau thermodynamique, l’intervention d’un artisan qualifié permet de bénéficier, sous certaines conditions, des aides de l’État à la rénovation énergétique. En effet, le CESI a l’avantage d’utiliser une énergie propre et renouvelable.

Les conditions d’obtention des subventions pour la transition énergétique sont complexes. Mais, vous pouvez vous faire accompagner gratuitement par un conseiller rénovation énergie à contacter sur le site gouvernemental.

Le chauffe-eau solaire est rentable dans toutes les régions françaises. Dans le Sud, la superficie des panneaux à installer sera moindre que dans le Nord, pour la même quantité d’eau produite. Les capteurs solaires s’installent sur la toiture de la maison ou sur la toiture du jardin ou au sol dans le jardin.

Le ballon d’eau chaude doit être parfaitement isolé, pour garder l’eau à la bonne température. Sa capacité va de 200 à 400 litres.

Cependant, le chauffe-eau solaire a besoin d’un chauffe-eau d’appoint pour couvrir 100 % des besoins d’une habitation. Le couplage peut se faire avec tous les types de chauffe-eau, chauffe-eau électriquechauffe-eau fonctionnant au gaz ou chauffe-eau thermodynamique. Dans ce dernier cas, la diminution de la facture d’électricité pour chauffer l’eau peut atteindre 90 %. La solution d’appoint peut utiliser le même ballon d’eau chaude ou utiliser son propre ballon. Dans le cadre d’une rénovation, il est donc possible de garder son système de chauffage de l’eau actuel.

Le chauffe-eau solaire individuel est coûteux à l’achat, entre 4 000 € et 5 800 €. Mais, il est le chauffe-eau le plus économique à l’usage.

Guide des prix chauffe-eau

Le guide des prix chauffe-eau vous permettra de connaitre les tarifs d’achat de votre chauffe-eau ainsi que le coût de sa pose et de son entretien afin de trouver le chauffe-eau adapté à vos besoins et à votre budget.

Type de chauffe-eau Prix minimum\ ¹ Prix maximum\ ¹
Chauffe-eau électrique   200 € 1 800 €
Chauffe-eau à gaz   300 € 3 500 €
Chauffe-eau thermodynamique 1 500 € 3 800 €
Chauffe-eau solaire indépendant 3 500 € 7 500 €

Fourniture uniquement*

Type de prestation Tarif minimum Tarif maximum
Pose d’un chauffe-eau 300 € 3 500 €

Guide des prix chauffe-eau

Avant de procéder à l’achat de votre chauffe-eau, vous devez vous poser certaines questions : de quelle capacité avez-vous besoin. Faut-il que l’eau chaude disponible soit continue. Quelle énergie privilégier en fonction de votre budget, de la localisation de votre habitation et de la volonté de préserver l’environnement tout en réalisant des économies. Sur quelle technologie miser et pourquoi. Quelles sont les normes à appliquer en fonction de votre situation.
Le guide des prix chauffe-eau. De nombreux détails sont apportés pour aider à différencier les catégories, les plus couramment installées et les mieux notées. Le guide des prix chauffe-eau permet en plus d’avoir une estimation du coût d’achat et d’installation des différents chauffe-eau, qu’il s’agisse de chauffe-eau à gaz, de chauffe-eau électriques, de chauffe-eau solaires ou encore de chauffe-eau thermodynamiques. Ce guide vous permettra de chiffrer l’achat de votre chauffe-eau ainsi que sa pose et son entretien pour trouver en quelques minutes le chauffe-eau parfaitement adapté à vos besoins et à votre budget.

Des budgets très variés

Il est relativement difficile d’estimer le budget nécessaire pour l’installation d’un chauffe-eau. D’après les budgets communiqués par les plombiers et artisans, le prix moyen estimé s’élève à 1 800 € TTC, incluant une fourchette moyenne de tarifs comprise entre 1 200 et 2 800 €. Les coûts minimums et maximums retenus dans les projets d’installation de chauffe-eau sont respectivement de 200 euros et 3 050 €. Le choix d’un chauffe-eau reste donc avant tout une question de budget. Cet écart de prix très important entre les différentes catégories de chauffe-eau s’explique en grande partie par la variété des technologies employées : le prix d’un chauffe-eau peut passer d’une centaine d’euros pour l’achat d’un modèle électrique à plus de 20 000 euros pour un modèle très performant de type CESI (Chauffe-Eau Solaire Individuel).

Prix des chauffe-eau thermodynamique

Le prix des chauffe-eaux thermodynamiques va dépendre de plusieurs facteurs : la puissance, le nombre de personnes, et la gamme de l’équipement.

TYPE Prix minimum Prix maximum
Chauffe-eau thermodynamique    
Split 1 500 € 2 500 €
Sur air ambiant 1 800 € 2 500 €
Sur air extérieur 2 500 € 2 800 €
Sur air extrait 2 800 € 4 000 €

Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique ou cumulus thermodynamique est une des solutions de production d’eau chaude parmi les plus économiques. Le chauffe-eau thermodynamique est un investissement rentable sur le long terme avec ses nombreux avantages. Performant et de qualité, il est aussi plus onéreux qu’un chauffe-eau classique. Un chauffe-eau thermodynamique coûte en moyenne 4 000€.

Pesez facilement le pour et le contre en lisant des articles sur le chauffe-eau thermodynamique. Vous y trouverez des informations indispensables reprenant par exemple les caractéristiques et les prix moyens des différents appareils. Comprenez ce qui influence le devis et découvrez quelles sont les aides disponibles pour votre projet.

Pourquoi investir

Le chauffe-eau thermodynamique (CETI) est une pompe à chaleur de petite puissance destinée uniquement à la production d’eau chaude sanitaire. Il est composé d’un volume de stockage (de 150 à 300 l d’eau) et d’une pompe à chaleur (PAC) fonctionnant à l’électricité. Les chauffe-eau thermodynamiques qui utilisent une énergie renouvelable pour leur fonctionnement (obligatoire dans le neuf depuis la RT2012) permettent de réaliser des économies à l’usage, mais également une plus-value importante en cas de revente. Rappelons que le chauffe-eau thermodynamique permet d’économiser jusqu’à 75% sur la facture d’eau chaude et que le temps de chauffe de l’eau n’est que de 8 heures pour une cuve de 200 à 250 litres. Certains appareils ont une double fonction de façon à optimiser l’espace disponible dans la maison et à garantir une bonne rentabilité.

Différents modèles

Comme pour les pompes à chaleur, il existe différents modèles de chauffe-eau thermodynamiques dont le CETI Aérothermique, le CETI héliothermique et le chauffe-eau géothermique. Les chauffe-eau thermodynamiques aérothermiques, qui puisent les calories nécessaires au réchauffement de l’eau dans l’air ambiant, sont les plus répandus. Leur principe de fonctionnement reste simple : ils utilisent l’énergie renouvelable contenue dans l’air extérieur, l’air ambiant ou l’air extrait d’une ventilation mécanique par exemple et l’emploient pour chauffer un liquide caloporteur qui va ensuite chauffer l’eau de toute une famille. Le CETI (Chauffe-eau Thermique Individuel) aérothermique sur air intérieur est de préférence installé dans un endroit non chauffé comme le garage car il refroidit indubitablement l’air de la pièce. Le chauffe-eau sur air extérieur (le plus courant en construction neuve) est relié à des gaines donnant sur l’extérieur. Le chauffe-eau sur air extrait permet en plus d’assurer la ventilation du bâtiment.

Un peu plus perfectionné, le chauffe-eau thermodynamique héliothermique utilise en partie l’énergie solaire. Son COP varie de 2 à 6. Quant au CETI géothermique, il est composé d’une pompe à chaleur et d’un ballon de stockage. Il est conçu pour la production d’eau chaude, mais aussi la production de chauffage.

Le plus cher dans le devis

Les prix des chauffe-eau thermodynamiques (CETI) sont étroitement dépendants du prix de leur technologie. Parfois multi usages, toujours économiques, ils se différencient selon leurs modes d’installation et de fonctionnement. Les modèles polyvalents permettant la production de chauffage ou incluant une ventilation mécanique de type VMC restent plus chers que les modèles basiques utilisant l’air ambiant pour produire la chaleur nécessaire.

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique va dans tous les cas dépendre de nombreux facteurs tels que la puissance, la performance nécessaire en fonction du nombre de personnes dans la maison et le niveau de gamme de l’équipement. Chaque fabricant propose des prix différents. Même si la technologie reste la même, les techniques de conception peuvent amener à augmenter les coûts. La seule manière de comparer et d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Prix d’un chauffe-eau thermodynamique

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique aérothermique s’élève environ à 4 000 € TTC avec fourniture et installation comprise. L’agence de la maîtrise de l’énergie (ADEME) donne un exemple concret de retour sur investissement après installation de ce type de chauffe-eau thermodynamique. La production d’eau chaude sanitaire pour une famille de 4 personnes avec un CETI aérothermique peut s’estimer à 155 € TTC/an. Pour répondre aux mêmes besoins, un chauffe-eau électrique coûte à l’usage 390  € TTC/an pour un investissement initial de l’ordre de 1 000 € TTC. Le temps de retour sur investissement pour le CETI est d’environ 8 ans.

En comparaison, le prix des CETI air extrait s’étend de 1 700 à 2 800 € et le prix d’un Ceti air ambiant de 1 500 à 2 300 €. En analysant différents devis, l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique revient en moyenne à 2 200 € TTC . L’avantage principal à faire poser un appareil écologique et économique de ce type est un taux de TVA réduit à 5,5%, à condition toutefois que le matériel soit fourni par un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

TVA

  • Le taux de TVA appliqué pour l’installation de plomberie sanitaire sur le devis plomberie en ligne est de 20 %. Le taux plein est appliqué car les travaux sont réalisés dans une habitation neuve ou construite depuis moins de deux ans. Si la résidence était plus ancienne (édifiée depuis 2 ans et plus), le taux de TVA retenu serait celui de 10 %, taux intermédiaire. Les professionnels appliquent les taux en vigueur sur le matériel et la pose. Ainsi, le taux de 10 % peut aussi être appliqué aux fournitures et à tous les éléments sanitaires choisis. L’économie peut être conséquente puisque tout matériau acheté dans le commerce par un particulier est automatiquement soumis au taux plein de 20 %.
  • Cette analyse financière montre comment comprendre un devis plomberie sanitaire et donne de nombreuses indications sur les étapes à ne pas négliger. Le montant de la TVA est calculé pour chaque élément posé.

15 ANS EXPÉRIENCE ET DE SAVOIR FAIRE

Nos établissements implantés dans toute l’Île-de-France depuis 15 ans ont acquis une réputation pour nos services soignés et professionnels nos techniciens diplômes et sérieux et aussi conseillers pour votre sécurité et confort . Nos Établissements n’entament pas les travaux sans réflexion du client et devis devis fait à l’avance signée et approuvé par la clientèle.

Devis gratuit

Nos devis sont gratuits par mail ou sur rendes-vous

Déplacement gratuit

Nous intervenons dans toute l’Île-de-France en moins de 30 minutes 24h/24 et 7j/7 et jours fériés

15 ANS EXPÉRIENCE ET DE SAVOIR FAIRE

Nos établissements implantés dans toute l’Île-de-France depuis 15 ans ont acquis une réputation pour nos services soignés et professionnels nos techniciens diplômes et sérieux et aussi conseillers pour votre sécurité et confort . Nos Etablissements n’entament pas les travaux sans réflexion du client et devis devis fait à l’avance signée et approuvé par la clientèle.

PLOMBIER PARIS 75018